5 astuces pour réussir le flou d’arrière plan AKA Bokeh

5 astuces pour réussir le flou d’arrière plan AKA Bokeh

Pour comprendre cet article, il peut être utile de lire avant les article consacrés à l’ouverture et à la profondeur de champ  si ces termes ne sont pas familiés.

Le bokeh est un terme japonais utilisé en photographie pour définir la qualité esthétique du flou d’arrière-plan.
L’arrière plan est délibérément flou pour réduire les distractions et mettre en avant le sujet principal. Réaliser un bokeh, un beau flou d’arrière plan nécessite une petite profondeur de champ (ouverture grand, f petit). Découvrons ensemble 5 astuces pour réussir le bokeh de nos photos sous-marines.

Copyright Henry Jager

Copyright Henry Jager

 

 

Mais d’abord, pourquoi on utiliserait cette technique :

Utiliser le bokeh pour sauver la plongée !

  • Vous connaissez certainement le sentiment sous l’eau d’ennui ou les pensées comme « il n’y a rien à voir ». Ces moments demandent d’être un peu créatif pour voir des opportunités. Le flou d’arrière plan est une technique qui peut magnifier n’importe quel sujet banal de petite taille.
  • Travailler avec une grande ouverture permet de faire abstraction d’un arrière plan encombré ou distrayant. Utiliser une roche claire, des laminaires ou des crinoïdes  peut créer un arrière plan fantastique et neutre.
  • Lorsque l’eau est chargée, la macro est souvent le moyen de sauver la journée photo. Un arrière plan flou masque les particules. Plus l’arrière plan est clair et moins les particules seront visibles.

 

Astuce N°1 : Une grand ouverture (f/petit)

Pour produire un beau flou d’arrière plan, il faut ouvrir l’ouverture (f/petit) pour réduire la profondeur de champ. La zone de netteté est ainsi très petite mais juste assez pour mettre en valeur le sujet. On choisit le plus souvent de faire la mise au point sur les yeux ou les rhinophores pour un nudibranche. Pour APN compact, essayer d’ouvrir jusque f/2,8 et jauger l’étendue de la zone floue.

Astuce N°2.  Utiliser le mode manuel

Le choix de la vitesse et de l’ouverture est décisif pour réaliser le bokeh. La vitesse permet de contrôler la quantité de lumière ambiante et donc la luminosité de l’arrière plan.

Avec une grande ouverture, il y a de forte chance que le sujet soit surexposé par le ou les flashs. Réglez les flashs à leur puissance minimum dans un premier temps. Si cela ne suffit pas parce que le sujet est très clair, on peut aussi éloigner les flashs du caisson.

Astuce N°3. Distance du sujet avec la caméra

Comme on a pu le voir déjà avec l’article sur la lentille macro, plus vous êtes proches du sujet, plus la profondeur de champ est faible. Cela aide dans notre quête du bokeh. Donc s’approcher du sujet est encore ici essentiel.

Astuce N°4. Un arrière plan éloigné

Plus votre arrière-plan est éloigné de votre sujet, plus cet arrière-plan va être flou. Un arrière plan avec des contrastes de couleurs ou de textures donne souvent de meilleurs résultats.

Astuce N°5. Zoomer

Plus la longueur focale est importante (zoomer), plus la profondeur de champ est faible. Autrement dit, il faut zoomer.

Vous allez me dire c’est bien mais la distance de mise au point est allongée et on doit s’éloigner du sujet. Alors il faut trouver un compromis entre rester proche et zoomer ;)

Le recours à la mise au point manuelle  peut être utile pour placer le point de netteté sur la zone adéquate.

Si vous êtes très a l’aise avec la mise au point, essayez de réaliser un bokeh avec une lentille macro en plus. Le grossissement  offre une profondeur de champ très faible ce qui nous arrange bien. Une partie du sujet est elle-même floue et cela participe au bokeh.
C’est pas fini, j’en ai trouvé une 6e ! :)

Astuce N°6. La composition et la règle des tiers

Copyright Henry Jager

Copyright Henry Jager

En essayant de suivre la règle des tiers, on peut imaginer que les yeux du sujets nets soient décentrés. On peut placer notre sujet sur une ligne de force pour aussi mettre en valeur le bokeh.

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à poster un commentaire. Et pensez à vous abonner à la newsletter pour être mis au courant des prochains articles qui vous guideront lors de vos prochaines sorties plongées :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *