La lentille macro en 6 questions/réponses

La lentille macro en 6 questions/réponses

La photo macro est très en vogue parmi les plongeurs photographes. En y regardant de plus près, le monde sous-marin du petit est fascinant, coloré et surprenant ! Les petits sujets ne manquent pas, que l’on soit en Egypte, en Bretagne ou en Indonésie.
Certains sujets sont si petits qu’une lentille macro devient nécessaire. En 6 questions/réponses, essayons de comprendre ces lentilles macro en photo sous-marine.
IMG_1638

1. Que faire avec une lentille macro ?

Le but de la lentille est d’augmenter le rapport de grandissement de votre APN. Si un sujet mesure 1 cm et que son image mesure 2 cm, alors on dit qu’il a été photographié au grandissement x2.

Une lentille macro pour quoi faire ?
-les sujets microspcopiques. Afin de remplir le cadre et ne pas devoir élaguer la photo en post-traitement.
-des sujets abstraits ou des détails de sujet d’une taille normale.

 

2. Est ce qu’une lentille macro est une loupe ?

Non, une lentille macro n’est pas une loupe. On a déjà parlé que s’approcher du sujet  était la clé d’une photo sous-marine réussie.
La lentille macro  permet d’utiliser le zoom de l’APN tout en restant très proche du sujet. Elle réduit la distance minimum (et maximale) de mise au point.

Par exemple, avec le RX100 , la distance de mise au point mini dans la focale la plus courte (28mm équivalent 24×36) est de 5 cm. Pas trop d’intérêt donc d’utiliser une grosse lentille macro dans cette focale, en plus on obtiendrait l’effet inverse, une diminution de la taille de reproduction du sujet.
Au contraire en zoomant, on est obligé de reculer pour que la mise au point soit possible. Si vous voyez que le sujet se laisse approcher, la lentille macro sera utile pour réduire la distance et apporter un grossissement. C’est ce point qu’il faut garder en tête, lentille macro + Zoom = le sujet est agrandi :)

3. Comment obtenir le plus gros grossissement possible avec ma lentille ?

Avec une lentille macro, le grossissement le plus fort est atteint avec le zoom dans sa plus longue focale, c’est à dire en zoomant, l’angle de vue est petit.

Pour une ouverture donnée, la profondeur de champ est seulement fonction du grossissement.

La difficulté avec une lentille macro est de gérer la profondeur de champ. Plus le grossissement est important et plus la profondeur de champ est petite.  Autrement dit,  la portion nette de l’image sera très étroite. D’où l’utilité de fermer le diaphragme pour augmenter la plage de netteté déjà petite.

4. Il y a des lentilles macro +7,+10, des lentilles séparées par de l’air, ça veut dire quoi ?

Les lentilles macro se distinguent par 2 facteurs :

-le nombre de dioptries : unité de puissance des systèmes optiques qui permet de calculer le taux de grossissement et la distance de mise au point minimale.
Par exemple, une lentille +7 aura un grossissement de X2,75.  Elle se calcule ainsi :  G(Grossissement)=P(puissance en dioptrie)/4 +1.

Quel est l’effet d’une dioptrie +7 sur la distance mini de mise au point ?
Si la distance minimale pour une focale donnée est de 14cm, elle ne sera plus que de 2 cm avec la lentille macro +7.

Vous imaginez donc aussi que le sujet doit se laisser approcher pour utiliser la  distance minimale  de mise au point de 2 cm. Il se pose aussi la question de l’éclairage d’un sujet aussi proche. Si le sujet est craintif, il sera difficile d’utiliser le grossissement maximum.

 -Lentilles achromatiques : une lentille humide constitués de 2 lentilles séparées par de l’air . Elles diminuent le problème d’aberration  chromatique. Ce sont des franges colorées sur les contours d’un sujet (un peu comme des arc-en-ciel pas très esthétiques). Ces lentilles sont souvent proposées dans des dioptries assez forte, +15, +20.

5 . Je débute, quelle lentille macro choisir ?

Quand on débute, il est préférable de commencer avec une lentille macro de grossissement moyen +5, +7. Elles offrent plus de marge de manoeuvre en terme de distance de mise au point. La prise en main est plus aisée et moins frustrante au début.

Plus la lentille a de dioptries et plus la plage de mise au point  est courte. Cela demande un peu plus de patience et de précision.

6. Avec une lentille macro, l’autofocus cherche où faire la map, et je ne peux pas déclencher quand il le faudrait . Que faire ?

Avec un gros facteur d’agrandissement, la profondeur de champ est étroite. Il va falloir positionner la zone de netteté sur notre sujet de manière très précise.

On peut être tenté de laisser l’autofocus faire le job et de sélectionner la zone de netteté. Mais l’autofocus va chercher à refaire la mise au point dès que l’on veut déclencher. Si vous adoptez cette technique, le risque est qu’un paquet de photos floues finissent à la poubelle.

Il existe une deuxième méthode qui consiste à cadrer et faire la mise au point grossière sur le sujet en essayant de s’en approcher le plus possible. Si c’est un sujet craintif, on peut faire la mise au point sur une roche ou corail à proximité du sujet. L’idée est de mémoriser la distance de mise au point, la bloquer.

Pour la mémoriser, il y a plusieurs techniques qui varient en fonction des APN. Elle peut consister à enfonçer le déclencheur à mi-course ou la mémoriser grâce à un bouton dédié (AF Lock) ou encore passer en mode focus manuel. L’autofocus est bloqué. On se place devant le sujet , on avance et recule l’appareil pour bien placer la zone de netteté sur le sujet et on déclenche.

Cela nécessite un peu de pratique, je vous l’accorde :) mais cela paie.

 

Comments

  1. GRACIA Jo says

    Merci mais pourriez vous me dire ce que signifie pour une lentille macro le terme distance focale 165mm et jusqu’à qu’elle distance sera elle efficace.

  2. manuela says

    Bonjour,
    on me propose une Lentille grand angle et macro et une Lentille d’agrandissement 10x
    je veux m’initier à la macro qui me plait beaucoup
    que dois je choisir ?
    merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *