Les 7 erreurs à ne pas commettre avec un flash externe

Les 7 erreurs à ne pas commettre avec un flash externe

Au cours de vos plongées, vous avez déjà essayé d’utiliser le flash externe pour éclairer une jolie scène sous-marine. Mais voila la photo est malheureusement neigeuse, ce sont ces foutues particules dans l’eau que votre flash a révélé et non le joli poisson derrière cette neige. Bref vous êtes frustrés parce que vos photos ne sont pas à la hauteur de votre investissement. Vous en avez marre de vous battre avec ce flash qui ne tient pas en place et qui ne fonctionne pas comme vous le voulez.

Je vais partager avec vous les 7 erreurs à ne pas commettre avec un flash externe. J’ai moi-même été découragée à mes débuts parce que je n’arrivais pas à obtenir des photos bien éclairées. Je n’osais pas montrer mes photos à mes amis. Je sortais de l’eau déçue de ne pas avoir réussi les photos avec le flash.
Et puis j’ai écouté et essayé les astuces que d’autres photographes m’ont communiquée. En évitant ces 7 erreurs, j’ai enfin obtenu des photos sympas, de beaux souvenirs de mes plongées. Vous aussi,  vous pourrez fièrement partager vos photos sous-marines avec votre entourage. En plus vous aurez pris du plaisir à les faire.

Requin nourrice aux Maldives

Requin nourrice aux Maldives

Requin nourrice avec particules :(

Requin nourrice avec particules :(

 

Erreur 1 – Fixer le flash sur un bras souple

Cela vous semblait bien pratique en l’achetant , ça se tord dans tous les sens avec juste un coup de poignet ou pas d’ailleurs, la position est pas bien précise mais cela a l’air  facile en comparaison d’un système de bras à rotules avec des pinces.
Sous l’eau, il s’avère que le bras souple est trop souple pour le poids du flash, il ne tient pas dans la position que vous souhaitez. Ou bien il est tellement dur, qu’il faut 2 mains pour le tordre de manière précise. Vous l’avez tellement bien tordu que le bras s’est désassembler  en 2 morceaux. Sans compter le crissement sous l’eau lorsque vous en changer la position. Bref  vous êtes déjà occupé avec ce bras souple et pendant ce temps ..le poisson lui est parti (il en avait marre d’attendre).
Non vraiment, vous voulez que les bras se pivotent facilement mais aussi reste dans une position précise. Etre serein avec votre matériel c’est aussi la clé d’une belle photo sous-marine.
Choisissez des bras légers avec des rotules à chaque extrémités. 2 bras de taille moyenne (15 à 20 cm) pour un flash est un bon compromis.
Les bras sont reliés par des pinces qui retiennent suffisamment les bras dans une position et permets aussi de les faire pivoter de façon aisée.

Vous avez donc besoin de 2 bras, 3 pinces de serrage pour un flash. Les marques les plus connus sont H2O tool et Ultralight. Le métal est traité pour résister à la corrosion. Ce sont de bonne marque et H2O est un peu moins cher. Vous trouverez des bras en carbone de la marque H2O tool ici  et des pinces de serrages .

Erreur 2 – Ne pas utiliser de diffuseur

Le diffuseur de votre flash est ce disque opaque que l’on oublie parfois d’emmener en plongée. Sans le diffuseur, vous avez remarqué que les ombres crées étaient dures. En fait cela s’explique simplement par le fait qu’ une petite source de lumière crée des ombres portées très marquées alors qu’une source de lumière plus grosse (plus diffuse) adoucit au contraire les ombres.
Le faisceau du flash ne dépasse guère 70-80° sans diffuseur. Cela ne suffit pas toujours à couvrir toute la scène de manière uniforme.
Le diffuseur du flash va élargir le faisceau de lumière pour créer une lumière plus homogène aussi bien au centre  que sur les côtés. Le diffuseur limite aussi la réflection de certains sujets puique la lumière est plus diffuse. Dans 90% des cas, vous avez  tout à gagner en utilisant le diffuseur.

Avant la plongée, pensez à fixer le diffuseur sur le flash  !

Erreur 3 – Ne pas connaître le fonctionnement du flash

Après une longue pause, est ce que vous vous souvenez comment fonctionne votre flash ? Je me suis déjà retrouvée sous l’eau à ne plus savoir dans quel sens tourner la molette du flash pour en régler la puissance. Ce n’était pas la narcose ! Je n’avais pas relu relu le manuel, assez fastidieux je l’avoue, et je ne l’avais pas emmener avec moi non plus. Pendant que je triturait mon flash sous l’eau, je ne faisait pas de photos :(

Le manuel est utile !

Mon conseil pour gagner du temps : lisez le manuel une bonne fois, faites une petite fiche cartonnée qui reprend les principaux réglages indispensables et attacher là au flash. Vous pourrez la relire sur votre lieu de plongée après une longue pause. Retirer la fiche avant de vous immerger  :)

Faîtes-le maintenant, allez ! une fois pour toute :)

Erreur 4-Ne pas utiliser de fibre optique pour connecter le flash au caisson

Le flash se déclenche pas, je tourne tout les boutons, je change la position du flash mais rien à faire, le flash externe fonctionne une fois sur deux et il flash à chaque fois qu’un autre photographe est dans les parages.
Vous pensiez économiser 60 euro de fibre optique mais elle est en fait nécessaire.  La fibre optique transmet le signal du flash interne  (de votre compact) vers la cellule photo sensible du flash externe, cela déclenche l’éclair de votre flash externe. Seul le flash de votre compact déclenche le flash externe, et pas le flash du voisin.

Il existe différents systèmes de fixation de la fibre optique au caisson, par un velcro par exemple.

Erreur 5 – Penser que le flash est comme une lampe

Au début, on a tendance à orienter le flash sur le sujet comme on le ferait avec une lampe. A chaque fois, vous penchez  le flash vers l’avant et vous éclairez un peu plus d’eau devant votre caisson. En modifiant la position du flash, il est possible d’avoir des photos où le sujet est net et libre de particules.  Le cône de lumière du flash doit être juste devant le sujet.

A l’aide des bras du flash, déplacez-le au centre et au-dessus du caisson, dans un axe vertical à l’objectif, la tête du flash bien droite (il n’est pas abaissé vers le bas). Le flash externe n’est pas plus avancé que le flash interne. Autrement dit, il ne dépasse pas du caisson. Si vous faîtes de la macro, et que le sujet est vraiment très proche, vous pouvez consentir à pivoter la tête du flash vers le bas mais c’est minimal, seulement de quelques degrés.

Position de base d'un flash

Position de base d’un flash

Erreur 6 – Perdre du temps à changer les réglages du flash

On triture les micros boutons du flash dans tous les sens, on tourne une fois à droite , une fois à gauche, on arrive toujours pas à la bonne exposition. Bref c’est la prise de tête avec le flash par 30 ou 40 mètres (c’est le début de la plongée). Alors qu’il serait plus simple de connaitre le pré-réglage et tournez le bouton ON/OFF une fois sur le bateau et sautez à l’eau.
A partir du pré-réglage, un ajustement minimal est nécessaire. La puissance de l’éclair peut aussi se gérer sur l’appareil lui-même grâce à l’ouverture.

INON FLASH S2000 - Nombre guide 20 à terre

INON FLASH S2000

Faîtes le test lors de votre prochaine plongée, sur un sujet fixe, ouvrez de plus en plus le diaphragme de F/8 vers F/2,8 et voyez à quel point la lumière du flash semble forte.

Erreur 7 – Ne pas utiliser la lampe pilote du flash

Si votre flash est muni d’une petite lampe intégrée et que vous l’orientez pile poil sur le sujet, il y a fort à parier que la photos ne sera pas très claire. Le cône lumineux du flash va révéler trop d’eau devant votre sujet et aussi les particules. Sous l’eau notre vision est souvent trompé, les objets nous semblent plus près qu’ils ne sont en réalité. Comment savoir si votre flash est bien orienté ?  Pour contourner ce problème, la lampe pilote va permettre une orientation assez précise du flash. Il y a une méthode conservatrice qui consiste à  relever la tête du flash, la lampe pointe vers la moitié arrière de votre sujet et non pas devant le sujet. Le cône lumineux du flash étant si large que l’avant du sujet sera aussi exposé par le flash.

Vous avez aimé cet article, faîtes le savoir sur Facebook en cliquant ici  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *