Se stabiliser pour la photo sous-marine ?

Se stabiliser pour la photo sous-marine ?

Se stabiliser pour la photo sous-marine

Est ce que vous avez le niveau de plongée pour faire de la photo ?  Pas besoin de sortir vos certifications !  Si vous voulez des photos bien nettes, il faut bien se stabiliser sous l’eau.

 

 

 

 

 

 

Lisez ici les quelques conseils pour se stabiliser entre 2 eaux avec élégance.

  • Vous avez la forme ?

Heu oui enfin je vais acheter les croissants à pied tous les matins :) Pas sûr que ce soit le genre d’activité physique qui plaise à votre médecin du sport.  Un peu de sport de manière régulière peut vous aider à éviter l’essoufflement sous l’eau et à enfiler votre combinaison de plongée plus facilement (le mythe de la combi qui rétrécit chaque année n’existe pas). La photo sous-marine demande un bon contrôle de la respiration alors être en forme ne peut que vous aidez dans cette quête :)

Niveau Photo sous-marine

Vous avez la forme ?

  • Je vous mets combien de kilos ma «tite» dame ?

Le lestage doit tenir compte de votre matos photo, c’est une enclume ou pas ? :) J’ai l’habitude de contrôler ma flottabilité en surface  au début de chacune de mes plongées, chaque fois que je change de matériel de plongée ou de matériel photos ou d’environnement. Je vide le gilet en surface et je dois pouvoir descendre lentement en expirant.
Si votre appareil photo sous-marin remplace votre ceinture de plombs, il y a un problème, il faudra investir dans des flotteurs et remettre des plombs sur la ceinture pour votre sécurité.
Si mon lestage est bon, en descente, j’ai besoin d’ajouter seulement de petites quantités d air dans mon gilet pour maintenir une flottabilité neutre et à la remontée mon gilet est presque vide au palier des 3 mètres.
Situation spéciale pour rencontre spéciale : dans une passe aux requins où il faut descendre rapidement à cause du courant, je me leste un peu plus.

  • Comment je répartis les plombs sur la ceinture ?

Le but est de conserver son énergie et nager aussi horizontalement que possible. En règle générale, placer votre lestage vers l’avant, sur les côtés et l’estomac aide à maintenir une position neutre de nage. Mais quand je photographie le long d’un tombant, j’aime bien avoir les pieds vers le bas et je déplace le bloc sur le gilet vers le bas (avant la plongée). Quand je vais photographier des petites bestioles sur un fond sableux, je préfère avoir la tête en bas et je remonte légèrement la bouteille sur le gilet.

 

  • Le poumon ballaste , je maîtrise ?

Plus simplement, se stabiliser en utilisant le contrôle de la respiration. Un petit obstacle que vous savez contourner sans problème en utilisant votre respiration. Vous savez vous arrêtez pour observer une anémone sans agiter les bras ? Mais qu’est ce que vous attendez pour vous mettre à la photo sous-marine ? :)

  • Vous avez l’ hydrodynamisme d’un squale ?

Vous consommez peu d’air et tous les flexibles et autres pièces de votre équipement sont attachées et maintenus près du corps ! Vous avez pensé à être modèle sous-marin  ?

En résumé,

Au palier de sécurité à la fin de la plongée, vous flottez entre deux eaux gracieusement sans palmer. Se stabiliser est la clé pour réussir la photo sous-marine. Je n’ai pas partagé de moments aquatiques avec vous mais vous semblez être prêt pour la photo sous-marine et attention c’est addictif :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *